Traque

De
Hakim Bah
Mise en scène
Cédric Brossard

Avec
Clément Griffault, Achille Gwem, Olivier Ho Hio Hen, Diariètou Keïta, Félix Lefebvre et Pierre-Jean Rigal – Pidj

Scénographie/décor
Charlotte Humbert
et Patrick Janvier
Costumes
Lila Janvier
Création lumière et régie générale
Etienne Morel
Régie son
Maxime Bes

Public
Ados-Adultes
Genre
Western Nord/Sud
Durée

affiche Traque

Résumé

« Chaque année
depuis une trentaine d’année
le prix du manager de l’année
désigne les hommes et les femmes qui ont marqué leur domaine par
leur réflexion
leur engagement
leur action
»

Frank, lauréat de l’année, a fondé sa petite entreprise en 52. Trente ans après, il est devenu le numéro un mondial de la construction : le roi du béton.
Tout va bien pour lui. Les affaires fonctionnent, la reconnaissance est là, il sort d’un long combat contre la maladie et compte encore en découdre.
C’est sans compter Niko, son premier fils.
Celui-ci ne veut pas de l’entreprise familiale : quitter le joug de son père pour s’émanciper seul, ouvrir sa propre boite, c’est ce qu’il vient lui annoncer.
La tension monte, les révolvers sortent, et c’est la fusillade, la première d’une longue série.
Claudie, femme de Frank, mère de Niko, se retrouve à la tête de l’entreprise, qui doit rester familiale coûte que coûte.

Un nouveau marché est à conquérir, celui des Villes Nouvelles.
Après d’âpres discussions avec une délégation ouest africaine, c’est décidé, le groupe se charge de la construction de la première Ville Nouvelle sur le continent.

Pour diriger ce chantier, Claudie n’a d’autre choix que d’envoyer Max, son second fils.
Max, c’est le cancre de la famille, le vilain petit canard.
Plus intéressé par les trafics douteux que par les affaires du groupe, il n’a jamais souhaité reprendre l’entreprise familiale… et Frank ne le lui aurait jamais laissé. Seulement voilà : il est le dernier de la famille, et il n’est pas question que l’entreprise éponyme quitte son giron !
Il se retrouve donc de l’autre côté, dans l’ouest africain, dirigeant ce chantier titanesque et tentant de garder le contrôle de lui-même.
Peine perdue.

Un ouvrier accusé de vol, et c’est l’exécution. Puis, l’escalade de violence. Il menace le croque-mort, menace tout le monde, passe outre les lois, les règles, résout ses problèmes à coup de revolver.
Finalement, tout ce beau monde se retrouve dans un cimetière où vit la population délogée lors du démarrage du chantier.
Et c’est dans ce décor idéal de western que se joue le dénouement …

Coproduction et accueils en résidence

en cours

Festival Africologne – Allemagne – Cologne
Festival l’Univers des Mots – Guinée – Conakry

Avec le soutien de

en cours

L’écriture de cette pièce a bénéficié du dispositif de compagnonnage d’auteur de la DGCA entre la cie Acétés et Hakim Bah.


L’exploration de la maquette au festival l’Univers des Mots 2019 a bénéficié du soutien de l’Institut Français – Région Occitanie.

Traque

De
Hakim Bah
Mise en scène
Cédric Brossard

Avec
Clément Griffault, Achille Gwem, Olivier Ho Hio Hen, Diariètou Keïta, Félix Lefebvre et Pierre-Jean Rigal – Pidj

Scénographie/décor
Charlotte Humbert
et Patrick Janvier
Costumes
Lila Janvier
Création lumière et régie générale
Etienne Morel
Régie son
Maxime Bes

Public
Ados-Adultes
Genre
Western Nord/Sud
Durée

affiche Traque

Résumé

« Chaque année
depuis une trentaine d’année
le prix du manager de l’année
désigne les hommes et les femmes qui ont marqué leur domaine par
leur réflexion
leur engagement
leur action
»

Frank, lauréat de l’année, a fondé sa petite entreprise en 52. Trente ans après, il est devenu le numéro un mondial de la construction : le roi du béton.
Tout va bien pour lui. Les affaires fonctionnent, la reconnaissance est là, il sort d’un long combat contre la maladie et compte encore en découdre.
C’est sans compter Niko, son premier fils.
Celui-ci ne veut pas de l’entreprise familiale : quitter le joug de son père pour s’émanciper seul, ouvrir sa propre boite, c’est ce qu’il vient lui annoncer.
La tension monte, les révolvers sortent, et c’est la fusillade, la première d’une longue série.
Claudie, femme de Frank, mère de Niko, se retrouve à la tête de l’entreprise, qui doit rester familiale coûte que coûte.

Un nouveau marché est à conquérir, celui des Villes Nouvelles.
Après d’âpres discussions avec une délégation ouest africaine, c’est décidé, le groupe se charge de la construction de la première Ville Nouvelle sur le continent.

Pour diriger ce chantier, Claudie n’a d’autre choix que d’envoyer Max, son second fils.
Max, c’est le cancre de la famille, le vilain petit canard.
Plus intéressé par les trafics douteux que par les affaires du groupe, il n’a jamais souhaité reprendre l’entreprise familiale… et Frank ne le lui aurait jamais laissé. Seulement voilà : il est le dernier de la famille, et il n’est pas question que l’entreprise éponyme quitte son giron !
Il se retrouve donc de l’autre côté, dans l’ouest africain, dirigeant ce chantier titanesque et tentant de garder le contrôle de lui-même.
Peine perdue.

Un ouvrier accusé de vol, et c’est l’exécution. Puis, l’escalade de violence. Il menace le croque-mort, menace tout le monde, passe outre les lois, les règles, résout ses problèmes à coup de revolver.
Finalement, tout ce beau monde se retrouve dans un cimetière où vit la population délogée lors du démarrage du chantier.
Et c’est dans ce décor idéal de western que se joue le dénouement …

Coproduction et accueils en résidence

en cours

Festival Africologne – Allemagne – Cologne
Festival l’Univers des Mots – Guinée – Conakry

Avec le soutien de

en cours

L’écriture de cette pièce a bénéficié du dispositif de compagnonnage d’auteur de la DGCA entre la cie Acétés et Hakim Bah.


L’exploration de la maquette au festival l’Univers des Mots 2019 a bénéficié du soutien de l’Institut Français – Région Occitanie.

inscription à la newsletter

Inscrivez vous à notre lettre d’information pour recevoir les dernières infos de la compagnie Acétés