Trafiquée

De
Emma Haché

Mise en scène
Cédric Brossard

Avec
Yaya Mbilé Bitang
Musique
Stéphane Delalande

Scénographie/décor
Compagnie Acétés
Visuel affiche
Bruce Clarke

Public
Public adulte
Genre
Théâtre
Durée

1h20
Texte édité chez Lansman éditeur

« Trafiquée » est un monologue fort, prenant, traitant de la prostitution et du proxénétisme.

Cette pièce est construite par tableaux, courts voire très courts, amenant à un montage vif et efficace.
Ce personnage dont on ne connait pas le nom nous raconte sa vie, depuis un lieu étrange et indéfini.

Naviguant entre des passages vécus, incarnés, des souvenirs, des rêves, et la triste réalité, nous découvrons avec effroi tout ce que cette jeune fille a traversé pour en arriver là, devant nous…
Un décor simple, dépouillé, des éclairages bruts, néons, ampoules dénudées, un univers sonore rythmant l’ensemble sur des nappes de Coltrane remixé, « Trafiquée » est un monologue, véritable performance de comédienne, d’une heure et demie où il est difficile de reprendre son souffle !

Ce texte, aussi sordide soit-il, dénonce une bien triste réalité. Tout ce qui est raconté est tiré de témoignages et d’histoires malheureusement réelles.

Cette forme contemporaine d’esclavage concerne la totalité du monde et chaque jour, de nombreuses filles disparaissent pour partir assouvir les penchants déviants d’hommes sans scrupules.

trafiquée

l'Histoire

Elle est là, face à nous. On ne connait pas son nom. On sait qu’elle a quitté son pays sous le couvert de promesses fallacieuses, à l’âge de quatorze ans… Elle est prostituée. Elle appartient à un dénommé Godzilla… il l’a achetée. Elle a tout subi, toujours, sans rien dire…

Mais un beau jour :

« Pour la première fois, j’ai pensé que je devais absolument sortir de ce merdier. Que ma vie en dépendait. J’ai songé au suicide. Me tailler les veines prendrait trop de temps, Godzilla pourrait le découvrir. Les pilules, je ne savais pas où m’en procurer sans que ça paraisse louche. La pendaison aurait été tout indiquée, mais je ne savais pas comment faire le noeud. C’est bête, je sais, mais ce n’est pas le genre de chose qu’on nous apprend à l’école. Alors j’ai eu une idée... »

Avec le soutien de

L’Institut Français
La Région Midi-Pyrénées
Le Conseil Général du Lot
La Communauté de communes Sud Bouriane


Diffusion : Ce spectacle n’est plus en diffusion.

Trafiquée

De
Emma Haché

Mise en scène
Cédric Brossard

Avec
Yaya Mbilé Bitang
Musique
Stéphane Delalande

Scénographie/décor
Compagnie Acétés
Visuel affiche
Bruce Clarke

Public
Public adulte
Genre
Théâtre
Durée

1h20
Texte édité chez Lansman éditeur

« Trafiquée » est un monologue fort, prenant, traitant de la prostitution et du proxénétisme.

Cette pièce est construite par tableaux, courts voire très courts, amenant à un montage vif et efficace.
Ce personnage dont on ne connait pas le nom nous raconte sa vie, depuis un lieu étrange et indéfini.

Naviguant entre des passages vécus, incarnés, des souvenirs, des rêves, et la triste réalité, nous découvrons avec effroi tout ce que cette jeune fille a traversé pour en arriver là, devant nous…
Un décor simple, dépouillé, des éclairages bruts, néons, ampoules dénudées, un univers sonore rythmant l’ensemble sur des nappes de Coltrane remixé, « Trafiquée » est un monologue, véritable performance de comédienne, d’une heure et demie où il est difficile de reprendre son souffle !

Ce texte, aussi sordide soit-il, dénonce une bien triste réalité. Tout ce qui est raconté est tiré de témoignages et d’histoires malheureusement réelles.

Cette forme contemporaine d’esclavage concerne la totalité du monde et chaque jour, de nombreuses filles disparaissent pour partir assouvir les penchants déviants d’hommes sans scrupules.

trafiquée

l'Histoire

Elle est là, face à nous. On ne connait pas son nom. On sait qu’elle a quitté son pays sous le couvert de promesses fallacieuses, à l’âge de quatorze ans… Elle est prostituée. Elle appartient à un dénommé Godzilla… il l’a achetée. Elle a tout subi, toujours, sans rien dire…

Mais un beau jour :

« Pour la première fois, j’ai pensé que je devais absolument sortir de ce merdier. Que ma vie en dépendait. J’ai songé au suicide. Me tailler les veines prendrait trop de temps, Godzilla pourrait le découvrir. Les pilules, je ne savais pas où m’en procurer sans que ça paraisse louche. La pendaison aurait été tout indiquée, mais je ne savais pas comment faire le noeud. C’est bête, je sais, mais ce n’est pas le genre de chose qu’on nous apprend à l’école. Alors j’ai eu une idée... »

Avec le soutien de

L’Institut Français
La Région Midi-Pyrénées
Le Conseil Général du Lot
La Communauté de communes Sud Bouriane


Diffusion : Ce spectacle n’est plus en diffusion.

inscription à la newsletter

Inscrivez vous à notre lettre d’information pour recevoir les dernières infos de la compagnie Acétés