Acétés en tournée africaine

Parcours Gustave Akakpo

La compagnie d’Acétés est en tournée dans les Instituts Français avec deux de ses spectacles.

Après la première édition de « La francophonie s’invite à Marminiac », la compagnie d’Acétés s’envole pour une belle tournée loin de ses terres lotoises.
En partenariat avec l’Institut Français de Paris et RFI, cette tournée africaine donne l’occasion à l’équipe d’Acétés de présenter deux créations autour de l’œuvre de Gustave Akakpo : « Arrêt sur image » et « Habbat Alep ».

Habbat Alep

02 juin – Burundi – Institut Français de Bujumbura

10 juin – Madagascar – Institut Français de Antananarivo

14 juin – Cameroun – Institut Français de Douala

17 juin – Cameroun – Institut Français de Yaoundé

24 juin – Tchad – Institut Français de N’Djamena

28 juin – Guinée Equatoriale – Institut Français de Malabo

1er juillet – Congo – Institut Français de Pointe Noire

05 juillet – Togo – Institut Français de Lomé

08 juillet – Sénégal – Institut Français de Dakar

12 juillet – Mali – Institut Français de Bamako

Arrêt sur image

03 juin – Burundi – Institut Français de Bujumbura

09 juin – Madagascar – Institut Français de Antananarivo

13 juin – Cameroun – Institut Français de Douala

16 juin – Cameroun – Institut Français de Yaoundé

23 juin – Tchad – Institut Français de N’Djamena

27 juin – Guinée Equatoriale – Institut Français de Malabo

30 juin – Congo – Institut Français de Pointe Noire

04 juillet – Togo – Institut Français de Lomé

07 juillet – Sénégal – Institut Français de Dakar

11 juillet – Mali – Institut Français de Bamako

Institut-français

A chaque étape, des rencontres artistiques et littéraires sont organisées ainsi que des ateliers d’écritures…

Affiche

 

Plaquette

 

Fiche technique

inscription à la newsletter

Inscrivez vous à notre lettre d’information pour recevoir les dernières infos de la compagnie Acétés

Auteur & comédien

 

  • Habbat Alep de lui même – Pièce musicale

Né en 1974 au Togo, Gustave Akakpo est auteur, illustrateur, comédien, conteur et animateur culturel ; il a été également président de l’association Escale d’Ecritures, créée à la suite des Chantiers d’écriture organisés au Togo en 2001 et 2002 par l’association Écritures Vagabondes.

Il a fait plusieurs résidences d’écriture en France : Festival des Francophonies à Limoges (2002), au Couvent des Récollets à Paris (2005) avec le soutien du TARMAC de la Villette, à Tulle avec le soutien de Cultures France (2005), ainsi qu’aux Récréatrales à Ouagadougou (2003) et en Syrie, à Alep, organisée par Ecritures vagabondes et les services culturels de l’ambassade de France en Syrie (2004).

Il est l’auteur de livres pour enfants édités chez Grasset, l’Harmattan, Lansman…

Ses pièces sont pour la plupart éditées et montées dans de nombreux théâtres.

Pidj – Musicien

 

  • Arrêt sur Image de Gustave Akakpo – 2013
  • Habbat Alep de Gustave Akakpo – Pièce musicale
  • On Veut Persée ! – deuxième version – création – 2015
  • Bolando, roi des Gitans, de Gustave Akakpo – 2018

Depuis 15 ans dans le milieu de la musique électronique, en premier lieu en tant qu’ingénieur du son en live et en studio, Pierre-Jean Rigal est avant tout producteur de musiques électroniques.

Il est cofondateur du groupe GlassX avec lequel il se produit au côté d’Asian Dub Foundation, Caravan Palace, Miss Fissel, Brainfuzz, KKC Orchestra, Jangle Machine, Da Krew…

Féru de production studio, Pierre-Jean se lance un nouveau défi en septembre 2012 et c’est un nouveau projet musical qui voit le jour : Boom Boom Distortion.

Très vite le projet séduit et intéresse des programmateurs et des labels français reconnus dans le milieu, tels Château Bruyant, Ruff (Peace Off) et Kamikaze Cross Fader.

Avec Boom Boom Distortion, Pierre-Jean mélange toutes ses influences, allant du dubstep en passant par le hiphop et la drum’n’bass.

Il découvre le théâtre et intègre la compagnie d’Acétés pour la création de « Arrêt sur Image ».

Depuis lors, il multiplie les expériences théâtrales, notamment avec Dieudonné Niangouna pour « Papa Wemba Mokili mo bimba » créé aux Subsistances à Lyon en juin 2016 ou « Antoine m’a vendu son destin », pièce créée au Théâtre National de la Colline en janvier 2017.

 

Comédien

 

  • Arrêt sur Image, de Gustave Akakpo – 2013
  • Bolando, roi des Gitans, de Gustave Akakpo – 2018

Kader commence très jeune le théâtre en Côte d’Ivoire en 1989 sous la direction de son frère Allassane Touré, puis intègre la Compagnie Nationale de Théâtre et de Danse de Côte d’ivoire en 1994, dans laquelle il travaille sous la direction d’Alexis Don Zigre.

Il poursuit ensuite sa formation dans l’école de théâtre le binkadi –so (la cour de l’harmonie) de Marie-José Hourantier, puis au Conservatoire Nationale Supérieur d’Art Dramatique (CNSAD) de Paris.

Durant son parcours, il croise la route de nombreux metteurs en scènes, tel que Marie José Hourantier, Fargass Assandé, Éva Doumbia, Patrick Janvier, Ketly Noël, Christophe Merle...

Également acteur de cinéma, il tourne dans plusieurs téléfilms et longs métrages, sous la direction de Christophe Gros-Dubois, Brigitte Rouan, EIiane De Latour, Arnaud Mercadier, Jérôme Cornuau.

scénographe

 

  • Bolando, roi des Gitans, de Gustave Akakpo – 2018

Patrick Janvier est né en France en 1955. Il cherche dans le spectacle vivant les dimensions de l’Art dans sa relation avec son Public-Société-Époque. Théâtre Itinérant, Théâtre de rue et de places publiques, Salles, Cirque, Evénements, Festivals, Concerts, Installations…

Après des études aux Beaux-Arts en 1975, il voyage, rencontre, rencontre… De 1989 à 2007, il est Directeur Artistique de la Cie L’Oboubambulle-Bâtisseurs d’Atmosphère. Il est, selon les projets : metteur en scène, comédien, scénographe, musicien, auteur, technicien, décorateur au sein de ce collectif d’artistes et participe à des projets extérieurs à la compagnie. Il connaît de nombreux échanges et créations avec Acte SEPT au Mali.

Depuis 2008, il est responsable du Collège Sénographique (ARAS) des Récréâtrales à Ouagadougou (Burkina Faso). En 2013, il réalise, dans la carrière de Boulbon, la scénographie de la pièce franco-congolaise « Sheda » de Dieudonné Niangouna, artiste invité du Festival d’Avignon qui fera ensuite une tournée en France, Hollande, Argentine. Patrick Janvier navigue sans cesse d’un continent à l’autre. Il a l’usage du cycle des nomades.

 

comédien

 

  • Bolando, roi des Gitans, de Gustave Akakpo – 2018

Après une formation de 3 ans en actorat à l’EICAR, le metteur en scène Antoine Herbez lui propose d’intégrer sa troupe pour partir sur Avignon, et c’est avec deux spectacles que la compagnie AH! part jouer trois années de suite.
Au fil de ses rencontres, Olivier se perfectionne : il apprend la manipulation de marionnettes avec Pascale Blaison pour le spectacle « Monsieur Salomon », il s’initie aux arts de la rue, aux échasses et bolas, à la sculpture sur ballons et au maquillage artistique.

Toujours curieux, il se forme depuis 2014 aux acrobaties avec Mr Lin Biau, au clown avec Mr Christian Pélissier.

Olivier peut interpréter des rôles très variés, aussi bien classique (Puck dans « le songe d’une nuit d’été » ou Arlequin dans « l’île des esclaves »), que contemporain ( le juré n°9 dans les « 12 Hommes en colère », mime-danseur dans l’Opéra « la Cenerentola » de Rossini, un clandestin chinois de quinze ans dans « Specimen », un jeune flic dans « meurtre en Martinique » diffusé sur France 3.

 

comédienne

 

  • Bolando, roi des Gitans, de Gustave Akakpo – 2018

Elle débute en 1995 au théâtre de Gennevilliers avec « Peer Gynt » d’Henrik Ibsen, traduit et dirigé par Eric da Silva.
Philos, Catherine Boskowitz et Frédéric Fachéna sont aussi à la mise en scène.
En 1998, Ces deux derniers fondent le « Collectif 12 » à Mantes-la-Jolie. Elle participe aux spectacles, événements et ateliers théâtre de ce collectif d’artistes jusqu’en juin 2013.

Tour à tour comédienne, chanteuse et conteuse, elle travaille, par ailleurs, sous la direction d’autres metteurs en scène : Benjamin Jules-Rosette, Hassan Kassi Kouyaté, Suzanna Lastreto, Sylvaine Zaborowski, Stéphane Vérité, Jean-Louis Wacquiez ou récemment Claire Cafaro pour le jeune public.

Elle a également fait quelques apparitions au cinéma et à la télévision.

Elle rencontre Cédric Brossard en 2003 à l’occasion de sa première mise en scène : « Une rose rouge pour un café noir » d’Igor Futterer.

 

 

comédienne

 

  • Bolando, roi des Gitans, de Gustave Akakpo – 2018

Après une formation à l’école Claude Mathieu, Paola participe à la création de la compagnie « Les plaisirs chiffonnés » en 2003. Elle joue dans L’Homonyme, L’Opéra du dragon, Le Songe d’une nuit d’été, Gustave et Antoine, Suzy, et dernièrement « Antigone », spectacle crée et représenté au Burkina Faso en coproduction avec une compagnie Ouagalaise. Parallèlement, elle intègre la compagnie « Viva la Commedia » et joue depuis 2003 dans « La Princesse folle », « L’Illusion comique », « Bellissimo », « Le Songe d’une nuit d’été » et « Hamlet or not Hamlet ».

Parallèlement à ce parcours professionnel, Paola suit différentes formations, telles que le clown avec Alain Gautré, et Hervé Langlois, la danse Butô avec Yumi Fujitani et le chant avec Anne Lapalus.

Elle enseigne le théâtre et particulièrement le jeu masqué. Elle a dirigé plusieurs stages et notamment en Afrique de l’Ouest, pour des comédiens béninois.

La compagnie a également travaillé avec

 

Comédien

 

  • Io, Bacchantes ! d’après Euripide – 2007
  • On Veut Persée ! – création – 2009
  • Big Shoot, de Koffi Kwahulé – 2010
  • On Veut Persée ! – deuxième version – création – 2015

 

Après avoir exercé divers métiers, il découvre le théâtre et entreprend de s’y former à travers différents stages, pour terminer par intégrer la compagnie Carré Brune en tant que comédien.

Au sein de cette compagnie, il joue dans plusieurs spectacles : « Don Quichotte face à son destin », « Pas de cadeau, Émil », « La flûte enchantée ». Cette compagnie réalisant beaucoup d’événementiel, il s’y forme au théâtre d’intervention. Il y donne aussi des ateliers.

Parallèlement, il participe au travail de deux compagnies de comédiens en situation d’handicap mental, avec lesquels il joue, fait de la régie, aide aux ateliers et au montage des spectacles.

Artiste « tout terrain », il participe aux spectacles de la compagnie d’Acétés depuis son installation dans le Lot.

Parallèlement, il travaille avec Humani Théâtre à Béziers sur le spectacle « Albatros » de Fabrice Melquiot, ainsi qu’avec Les Voix du Caméléon pour « Brasserie » de Koffi Kwahulé.

Comedien

 

  • Big Shoot, de Koffi Kwahulé – 2010

Influencé par des comédiens comme Sotigui Kouyaté, Amadou Bourou, Jean Drèze, Patrick Brull, qui furent en même temps ses maîtres en jeu d’acteur, il exerce son art tant en Afrique qu’en France.

Originaire du Burkina Faso, il développe son jeu à travers plusieurs scènes et festivals.

Comédien, il est également auteur, conteur, acteur ou formateur à l’occasion.

Musicien

 

  • Io, Bacchantes ! d’après Euripide – 2007
  • On Veut Persée ! – création – 2009
  • Big Shoot, de Koffi Kwahulé – 2010
  • Trafiquée, d’Emma haché – 2012

Agrémenté de l’Éducation Nationale par un conseiller pédagogique en musique, il a à la base une formation d’éducateur.

Suite à de nombreux stages, notamment en matière de MAO (Musique Assistée par Ordinateur), il se perfectionne à son instrument de prédilection au Mali en y étudiant les percussions africaines.

Travaillant depuis 1998 pour l’association Syrinx en tant qu’intervenant musique, il développe sa pédagogie à travers de nombreux projets de construction d’instruments et de résolutions spectaculaires.

Il s’intéresse peu à peu au spectacle vivant et finit par intégrer la compagnie pour plusieurs spectacles en tant que compositeur et interprète.

Comédienne

 

  • Trafiquée, d’Emma haché – 2012

 

Après des études en Arts du Spectacle à l’Université de Yaoundé d’où elle sort nantie d’une licence option théâtre et après années d’expérience au sein des compagnies théâtrales de la ville de Yaoundé, Yaya Mbilé fonde en février  2003, avec quelques jeunes comédiens camerounais, une association œuvrant pour la promotion du texte dramatique et du théâtre au Cameroun : la compagnie Annoora.

Par ailleurs, cette comédienne camerounaise a suivi des stages de formation pratique sous la direction de : Gérard Essomba, Were Were Liking, Ezzedine Gannoun, Martha Vestin, Michel Proc, Frédéric Fisbasch.

Elle a travaillé sous la direction des metteurs en scène suivants : Keki Manyo, Edwige Ntongon, Ambroise Mbia,  Jacobin Yarro, Philippe Car, Annie Lucas, Guy Theunissen, Rodrigue Norman, Amadou Bourou, Valérie Goma et Fargass Assandé .

En plus de ses activités artistiques, Yaya Mbilé a travaillé durant cinq ans à l’organisation des Rencontres Théâtrales Internationales du Cameroun (RETIC) d’abord en tant que Chargée de Relations publiques puis en tant qu’Administratrice du festival. Elle collabore par ailleurs à l’organisation de plusieurs manifestations culturelles en Afrique.